© 2015 by Fourchette & Spatule.  Proudly created with Wix.com

Kimchi

27/12/2016

Olà amigos ! 

 

Non, cette entrée en matière ne va pas du tout avec le thème du jour… On recommence… 

 

An-nyeong ha-se-yo ! (Bonjour en coréen, ici on n’apprend pas seulement à faire des petits plats, on apprend aussi quelques mots ! Hahaha !) 

 

Comme vous vous en doutez, aujourd’hui ce sera une recette coréenne ! Du moins, une recette d’un mets coréen. Ça pique, c’est sucré et c’est doux en même temps. Et là vous me regardez avec des yeux de merlan frit. Ok, ok, je vous explique ! 

 

« Le kimchi (hangeul : 김치 ; hanja : 沈菜 archaïque ; romanisation révisée : gimchi) est un mets traditionnel coréen composé de piments et de légumes lacto-fermentés, c'est-à-dire trempés dans de la saumure pendant plusieurs semaines jusqu'au développement d'une acidité. Un des plus connus en Europe est celui à base de chou chinois (alors appelé baechu gimchi en coréen 배추김치, hanja : 白菜沈菜). À l'origine, le mot kimchi signifiait légume (du chinois : 菜 ; pinyin : cài) submergé (du chinois : 沈 ; pinyin : shěn). Il s'agit d'un des aliments de base en Corée, accompagnant souvent les plats de ce pays, notamment sous forme de banchan. »

(source « Wikipédia »)

 

Oui, bon, ok… Ce n’est pas moi qui explique… Merci Wikiiii !

 

Je vais vous apprendre à faire du Kimchi ! Pour cette recette, je remercie grandement mon amie gourmande Chantal du blog « Carnet d’une gourmande chronique... », qui a eu la gentillesse de m’apprendre à réaliser ce mets que j’adore ! 

 

Pour plusieurs pots (personnellement, ça m’a rempli deux pots à confitures et deux autres pots plus grands, il y a de quoi faire !). 

 

Ingrédients :

  • 1kg de chou chinois 

  • 1 blanc de poireau 

  • Une botte de radis rose (pour ma part, j’avais un radis rose ÉNORME, c’était suffisant) 

  • 2 gousses d’ail 

  • 1 cuillère à soupe de gingembre râpé 

  • 10gr de sauce soja 

  • 10gr de sucre 

  • 10gr de flocons de piment d’Alep « Pil beber »

  • 150gr de sel de mer « sans additif »

  • Une grosse bassine 

  • Une paire de gants « facultatif » 

  • Des pots en verre propres et secs 

 

Vous pouvez utiliser du piment coréen, d’Espelette ou d’Alep… Chaque piment à sa particularité qui donnera un goût différent et intéressant à votre préparation. Tester, essayer et goûter, vous trouverez votre bonheur par la force des choses ;) 

 

La veille : 

Coupez votre chou chinois en morceaux. Coupez la base du chou, retirez les feuilles puis coupez 3 ou 4 fois dans la longueur et 3 ou 4 fois dans la largeur. Vous obtenez des carrés. 

 

Rincez bien tout ce petit monde à l’eau froide. 

 

Déposez la totalité de votre chou dans votre belle bassine et remplissez d’eau à hauteur et enfin rajoutez le sel. 

 

Laisser le chou se baigner tranquillement 10 à 12h. Personnellement je l’ai fait le soir pour que ça se baigne toute la nuit. C’était les Jeux Olympiques de natation dans cette bassine ! 

 

Le jour même :

Jetez l’eau salée, rincez bien le chou, 3/4 fois pour qu’il soit tout propre, retirez éventuellement le maillot de bain… Bref… Remettez le chou dans sa bassine rincée elle aussi. 

 

Utilisez la bassine comme récipient, c’est très bien et surtout bien pratique ! 

 

Lavez vos légumes et détaillez-les en julienne. Rajoutez-les au chou. 

 

Rajoutez tous les ingrédients, il n’y a pas vraiment d’ordre précis. 

 

Gantez-vous les mains et c’est parti pour le touillage avec les mains ! On enrobe bien tout le monde dans les épices et la sauce ! 

 

Quand vous avez bien tout réparti, commencez à déposer votre préparation dans les bocaux propres et secs. Attention à ne pas les remplir complètement ! Remplissez au 3/4 environ du bocal. 

 

Et là, c’est le moment d’utiliser les biscotos ! On presse bien fort, pour chasser l’air et faire « remonter » le jus. 

 

Sur un plateau, étalez un torchon propre et déposez vos bocaux dessus. Ne fermez pas les bocaux, laissez juste le couvercle dessus, sans fermer. 

 

Laissez la préparation prendre et fermenter pendant 2 jours dans votre cuisine. 

 

Passer ce délai, mettez au frigo pour 2 semaines. De temps en temps, pressez le chou pour faire ressortir le jus et chasser l’air.

 

Vous pouvez le garder un petit moment au frais ! Plusieurs mois sans soucis ! 

 

Bonne dégustation ! 

 « Mais… Comment je mange le Kimchi ? » Me direz-vous ! Eh bien, le plus simplement possible, avec du riz chaud et un oeuf au plat par exemple (ma combinaison préférée !).

Please reload

Béatrice, Toulousaine
{29 ans}
  • Icône de l'application Facebook
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon

Hello tout le monde ! 

 

Alors voilà, je tourne souvent sur des blogs culinaires, et je me dis "Waaah !!! J'arriverais jamais à faire ça moi, les photos sont superbes".

 

Puis un jour je me suis dit, pourquoi pas moi ?!

 

Alors je suis loin d'être une professionnelle, je fais même de la cuisine plutôt familiale, mais j'aime partager mes plats, mes recettes, essayer de nouvelles choses.

 

J'aime ne pas me prendre la tête quand je cuisine, pour moi c'est une façon plus agréable de respirer un peu.

 

Je cuisine à l'envie. L'envie de faire plaisir, à ma famille, mes ami(e)s, mon chéri.

 

Ce qui m'enthousiasme le plus en cuisine ?

 

 - Ce sont les bruits, les couleurs et les odeurs. Le bruit du couteau quand il "frappe" une planche en bois, le beurre dans une poêle, l'odeur des épices, la beauté de l'huile d'olive...

 

J'adore la cuisine, j'aime les sentiments que cela procure. Le partage et l'émotion.

Je suis ravie de vous accueillir sur mon blog pour vous faire découvrir ma passion des petits plats et de la nourriture. 

 

Je vous souhaite une bonne visite ! 

 

Articles récents :

01/12/2019

07/09/2018

Please reload

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now